Les grues cendrées



Les experts mandatés par SODEGER ont indiqué n’avoir observé aucune colonie de grues cendrées sur la Zone de Développement Eolien (en cours d’approbation) pendant leurs six relevés. 

Hors l’ADET 54 leur a soumis des photos ci-dessous qui complètent quelque peu leurs observations.
Ces clichés ont été pris ce dimanche 14 Octobre à 9h15 du matin à Tiercelet, nous n’avions qu’à ouvrir nos fenêtres pour observer ce groupe de grues, passer exactement dans l’axe du futur parc éolien. De plus, nous pouvons aisément observer chez nous à cette époque, ces oiseaux passer à des altitudes de moins de 200m.

Observez par vous même !

 

Ces grues passent sur nos têtes deux fois par an. Lorsque le « plafond » est bas, ces oiseaux volent très bas, se posent dans nos plaines pour se ressourcer comme peut l’attester aussi les comptabilisations de Monsieur Benedetti. Il y a quelques années un groupe de grues cendrées ayant même percuté la côte d’Ottange en Meurthe et Moselle, suite à formation de brouillard à la nuit tombée. Des dizaines de grues avaient été tuées ce jour-là en suivant leur leader.

SODEGER a répondu que de nombreux parcs sont situés sur l’axe migratoire des grues cendrées et n’occasionnent pas ou peu de pertes au niveau de ces oiseaux.  Le président ADET 54 précise  que notre région fortement humide oblige ces oiseaux à voler plus bas que dans les zones situées plus au sud et que ces nouveaux parcs situés aux Nord Est risquent de les perturber.