Compte rendu du Comité de riverains


Vous trouverez ci-dessous le compte rendu du 'comité de riverains' organisé par la Sodeger le 31 octobre 2012 à Tiercelet.

 

Tout d'abord, sachez que ce type de réunion en vue de la mise en place d'un comité de riverains est commun aux projets industriels d'envergure. La réunion est légale, les organisateurs n’ont pas obligation à la faire. Cependant, cela leur donne "bonne intention" aux yeux de tous. Le but de ce comité prévu par la SODEGER est un "outil"  permettant de remonter les problèmes liés au projet du début de sa réalisation jusqu'à son exploitation (ce qui veut bien dire, que pour eux le projet est accepté, y compris par l'ensemble des gens des deux communes).

L’association a été choquée du peu de riverains conviés… (moins de 20 personnes étaient présentes sur les deux communes). L’ADET 54 dénonce dès le début de la réunion qu’une poignée de riverains ne peut pas représenter et s’engager pour l’ensemble de la population.

Nous avons également été choqués du délai de prévenance pour une telle réunion (deux jours avant la réunion, à 18h30, la veille de la Toussaint et pendant les congés scolaires !!!).

 

Les membres de la société SODEGER nous confirment qu’ils souhaitent porter le projet éolien jusqu’à son terme, en minimisant les impacts sur le paysage et en écartant complétement les impacts sur la santé. Ils commencent à aborder le sujet des mesures d’accompagnement et de compensation, en citant la résolution des problèmes de réception TV et l’implantation d’une haie d’arbres pour diminuer l’impact visuel pour les riverains de première ligne, en ignorant les autres citoyens de Tiercelet, Bréhain, Morfontaine, Villerupt et Villers La Montagne.

L’ADET 54 souligne que lorsqu’on parle de compensations, il y a forcément désagréments…donc la SODEGER admet indirectement qu’il y aura bien des nuisances… dont acte !

 

L’ensemble des thèmes abordés n’a pas été objectif.

Ils ont montré des photos montages d'implantation des éoliennes sur divers emplacements. Ces photos nous semblent peu convaincantes. Il suffit d'aller à Bréhain La Ville, de regarder les éoliennes de Fillières à près de 4 km pour se rendre compte que leurs photos panoramiques minimisent l'impact visuel sur les zones présentées.

 

Les ondes basses fréquences non mesurées... et minimisées par des professionnels, ingénieurs Français, qui ne regardent pas les études menées à l'étranger,  sont autant de points qui démontrent leur obstination à vouloir s'imposer sur notre commune, sans consulter l'ensemble de ces études.


Le seul fait que d'autres scientifiques dénoncent des problèmes dûs aux basses fréquences préconise à nos yeux de mettre en avant le principe de précaution.

 

Devant ce festival de ‘bottage en touche’ sur les thèmes essentiels, l’association ADET 54 ainsi que les riverains présents n’ont pas souhaité entrer en négociation et décident aujourd’hui de s’opposer fermement au projet.

 

 

Notre pétition en cours sera donc aujourd’hui orientée vers un refus catégorique du projet, au nom du principe de précaution.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Nous tenons à vous remercier de vos nombreux encouragements et constatons une prise de conscience générale à Tiercelet et dans les communes voisines sur ce sujet fortement discutable.