Compte rendu 2e réunion publique


Bonjour,

La réunion d’information sur le projet éolien s’est tenue le vendredi 12 octobre à Bréhain la Ville. Les riverains ont été nombreux à participer à cette présentation qui a duré de 20h00 à près de minuit, en raison du nombre très important de questions / réponses.

L’objectif du promoteur était de présenter le projet d’implantation de ses huits éoliennes.

-        Deux éoliennes sur la commune de Tiercelet à 717m et 870m des premières habitations
-        Quatre éoliennes qui entourent Bréhain la Cour à une distance d’environ 500m
-        Deux éoliennes à Bréhain la Ville, dont la plus proche se situerait à 750m

La première phrase du promoteur a été la suivante : « On va mettre un terme aux fantasmes des opposants ».
L’échange démarrait déjà sur une mauvaise base…

Nous avons eu la confirmation que l’implantation des éoliennes est vraiment trop proche des habitations

 

Les impacts sur le bruit et la santé des habitants ont été tout simplement écartés et minimisés par les promoteurs, alors que de plus en plus de personnes dans le monde se plaignent des nuisances après l’implantation des parcs éoliens à proximité de leur domicile.

Ces nuisances ne peuvent être ignorées ! Aussi, ce parc serait implanté au sud de Tiercelet. En effet, l’implantation de ces machines situées au pourtour de la RN52 rapportera les bruits déjà bien perceptibles de cette route de grande affluence. De plus, la trajectoire solaire, perpendiculaire aux machines, occasionne un effet stroboscopique sur les maisons situées au Nord de ces machines (Tiercelet), ce qui a été confirmé par le directeur de ERELIA lors de la dernière réunion proposée pour la création d’un comité de riverain (Compte rendu au dos de cette page). 

Ces nuisances ne peuvent être ignorées ! (Voir article sur La santé )

 

En ce qui concerne les retombées financières pour les villages, elles seront bien maigres, à peine 2% du budget annuel de Tiercelet. On est très loin de la manne financière annoncée, car les gains potentiels seront simplement réinvestis et donc non redistribués.

La dévalorisation immobilière a été également minimisée, bien que les premières maisons en vente actuellement rencontrent la méfiance des acheteurs et même de certaines agences immobilières alors que le parc éolien n’est qu’un projet !  (Voir article sur la Dévalorisation immobilière ). 

Le coût du démantèlement estimé à 6.000.000 € pour les huit machines pourrait être imputé à nos deux communes en cas de dépôt de bilan du promoteur.


Concernant les emplois engendrés par le parc éolien, le promoteur a indiqué qu’il fallait une personne en local pour assurer la maintenance.
A la question pertinente ‘Qui est cette personne et où habite-t-elle ?’, il y a simplement eu un grand silence du côté promoteur…

 


Au sujet des grues cendrées qui sillonnent notre ciel tous les ans, une étude a été réalisée par une spécialiste qui conclue que le risque est faible pour ces oiseaux. Hélas, tous les relevés ont été effectués en pleine journée et par beau temps (lorsque les grues volent à une altitude assez haute), alors qu’en pleine nuit ou par mauvais temps, les grues descendent à moins de 200m d’altitude… ( Voir article sur Les grues cendrées)

 

 

L’intensité de la réunion a été à son comble lorsqu’un riverain a demandé aux personnes  dans la salle, de se lever si elles étaient contre ce projet. La quasi totalité de la salle était debout, montrant avec détermination son refus d’un tel projet.

Ce projet éolien n’est qu’une étude et rien n’est encore validé. Nous avons la possibilité de nous faire entendre auprès de nos élus locaux et des promoteurs. 

L’association fait actuellement signer une pétition qui demande au promoteur un éloignement des éoliennes à 2000m du village, afin de respecter les riverains.

Apportez votre soutien !