Compte Rendu Heumont

Vendredi 21 septembre 2012

Bonsoir à tous,

Mardi soir, nous avons participé à une réunion publique organisée par un collectif local d’Heumont qui exposait leurs inquiétudes sur l’implantation d’un mât d’antenne relais prévu par le groupe Orange à Heumont.

Voici la situation à Heumont :

L'opérateur de téléphonie Orange a pour projet déjà bien avancé d'implanter une antenne relais GSM à proximité immédiate d'habitations et d'un collège dans lequel sont scolarisés 400 enfants. Le collectif créé à Heumont possède un ensemble de documents émanant de l'Union Européenne actant le risque lié à ce type d'équipement (cancer pour la forme la plus grave).

Nous avons en France une législation très permissive, puisqu'un opérateur peut émettre à des valeurs de champs électromagnétiques de 61V/m, quand l'Union Européenne (résolution 1815) préconise 0,6V/m voire 0,2V/m. Aucune distance de sécurité n'est non plus exigée. Heureusement, de plus en plus de tribunaux donnent raison aux riverains, ordonnant le démantèlement d'antennes existantes.

Comme vous le savez ce type d’antenne existe déjà chez nous à Tiercelet (sur le château d’eau du village) et permet au fournisseur de réseau de téléphonie mobile de couvrir une zone d’environ 600m, avec une seule antenne. Nous souhaitons vérifier le respect des prescriptions citées ci-dessus pour notre commune.

Dans d’autres communes de France, des taux invraisemblables d’ondes pulsée (Volt/m) produites par ces antennes ont été relevés (en France surtout) .  L’association « Robin des toits » nous en a fait un exposé important et clair sur tous les risques pour la santé (surtout sur ceux engendrés sur les enfants) (voir leur site internet : http://www.robindestoits.org/ ).

 

Nous savions, comme chacun le sait, que les antennes relais sont nuisibles pour la santé, mais à ce point-là, constater les relevés effectués par les organismes indépendants de contrôle (à l’insu des opérateurs de téléphonie mobile) qui relèvent dans certaines villes Française, jusqu’à dix fois le seuil de recommandation Européen et sans être inquiétés par qui que ce soit. Des gens se battent partout en France depuis près de dix ans pour que les normes en vigueur soient simplement respectées et éviter ainsi les problèmes, maintenant reconnus qui touchent à la santé humaine.

Des enfants sont décédés, d’autres sont en phase critique de Leucémie, cancer du cerveau, des gens meurent d’infarctus subitement à proximité de ces antennes qui ne respectent pas les normes de sécurité. Elles sont placées n’ importe où, sur des immeubles, hôpitaux, dans des clochers d’église, dissimulées dans le dernier niveau de certains bâtiments, dans de faux arbres et faux sapins, dans de faux cactus aux USA. Et bien sûr sur des mâts d’éoliennes.

 

Aujourd’hui comme pour le constat sur les éoliennes, comme pour l’amiante je me rends compte que, le tout et n’importe quoi est permissible en France et que l’état reste impuissant, que les lois sont inadaptées aux problèmes qu’occasionnent les exploitants des technologies nouvelles.